Boucher,  Marin

Boucher, Marin

M vers 1587 - 1671  (~ 84 années)

Information Personnelle    |    Médias    |    Notes    |    Sources    |    Tous

  • Nom Boucher, Marin  [1
    Naissance vers 1587  Mortagne-au-Perche, Orne, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [2
    Sexe
    Fait # 1 de St-Langis-les-Mortagne, au Perche Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu 
    Première mention en Nouvelle France 1634  Migrant arrivé avec sa famille/ Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [2
    Sépulture 25 mars 1671  Château-Richer, Capitale-Nationale, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [3
    Décès 25 mars 1671  Château-Richer, Capitale-Nationale, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [3
    ID personne I652  Mes ancetres
    Dernière modif. 16 déc 2013 

    Père Boucher, X 
    ID Famille F17517  Feuille familiale  |  Tableau de famille

    Famille 1 Baril, Julienne,   d. vers 16 déc 1627, St-Langis-lès-Mortagne, Orne, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu 
    Mariage 07 fév 1611  Mortagne-au-Perche, Orne, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [2
    Enfants 
    +1. Boucher, François,   n. vers 22 nov 1617, St-Langis-lès-Mortagne, Orne, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu,   d. entre 28 juil 1673 et 02 mai 1678  (âge ~ 55 années)  []
    ID Famille F16947  Feuille familiale  |  Tableau de famille

    Famille 2 Mallet, Perrine,   d. 24 août 1687, Château-Richer, Capitale-Nationale, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu 
    Mariage vers 1629  Mortagne-au-Perche, Orne, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [2
    Enfants 
    +1. Boucher, Marie Françoise,   n. vers 22 juin 1636, Québec, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu,   d. 18 déc 1714, Château-Richer, Capitale-Nationale, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  (âge ~ 78 années)  []
    +2. Boucher, Marie Madeleine,   n. vers 04 août 1641, Québec, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu,   d. Inconnue  []
    +3. Boucher, Marie,   n. vers 11 avr 1644, Beauport, Capitale-Nationale, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu,   d. juil 1730, L'Ange-Gardien, Capitale-Nationale, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  (âge ~ 86 années)  []
    ID Famille F396  Feuille familiale  |  Tableau de famille

  • Mes photos
    Terre de Marin Boucher à Château-Richer.gif
    Terre de Marin Boucher à Château-Richer.gif

  • Notes 
    • On ignore la filiation de ce maçon, qui était le frère de Jeanne Marin, mariée à Thomas Hayot, et originaire de Saint-Jean- de-Mortagne au Perche.

      Il y épouse en premières noces, le lundi 7 février 1611, Julienne Baril, fille de Jean Baril et de Raoulline Creste, de la paroisse Saint-Langis-les·Mortagne. De leur union naissent sept enfants.

      Jeanne Baril étant décédée le mercredi 15 décembre 1627, il épouse en deuxièmes noces, en 1629, Perrine Mallet, fille de Pierre Mallet et de Jacqueline Liger, de Courgeon, évêché de Sées au Perche. De leur union naissent sept enfants dont cinq en Nouvelle-France.

      Le 18 février 1613, devant le notaire Leblond de Mortagne, en compagnie de Jean Boucher l?aîné, il donne quittance à Alexandre Lavye et reconnaît une obligation de 13 livres et 10 sols devant le notaire Bart, le 15 janvier 1614.

      ll signe également comme témoin à une quittance de Raoulline Creste, veuve de Jean du Baril, le premier mars 1614.

      Avant 1615, il vend sa maison de Mortagne composée « de deux chambres basses, grenier au-dessus, jardin et toit à porc » à Jean Guyon.

      Avec le premier contingent de colons conduit par Robert Giffard, il passe au pays en 1634, avec sa femme et trois de leurs enfants dont François du premier lit.

      Dans son testament en 1635, Samuel DeChamplain lui lègue son dernier habit en ces termes: «Je donne à Marin, maçon, demeurant vers la maison des pères Récollets, le dernier habit que j?ai fait faire de l`étoffe que j?ai prise au magasin.»

      Dès son arrivée au pays, il s?établit sur une terre de trois arpents de front sur la rivière Saint-Charles entre les Récollets et les terres qui appartenaient auparavant à Jacques Caumont.

      Le 7 septembre 1639, il signe comme témoin à l?inventaire des biens de Philippe Amiot et d?Anne Convent. Par la suite, en compagnie de son beau-frère Thomas Hayot, il loue la terre des Jésuites à Beauport mais, le 11 juin 1646, comme le mentionne le Journal des Jésuites « se fit la séparation de nos fermiers de Beauport; Boucher s?en alla, et Thomas Hayot demeura chargé de tout; ce fut par un accord entre eux. »

      ll annule son marché avec les Jésuites parce qu?il a décidé d?aller s?établir sur la Côte de Beaupré.

      Le 25 juillet 1647, il vend sa concession de la Rivière Saint-Charles aux religieuses Hospitalières pour la somme de 200 livres.

      ll est établi par la suite sur une terre qui lui est concédée par Olivier Letardif à Château-Richer, le 14 juin 1650, c?est à cet endroit qu?il va terminer ses jours.

      Désireux de s?entourer des siens, il fait don à son gendre Louis Houde d?une partie de sa terre. Ce dernier l?exploite un temps mais décide par la suite de la lui remettre. Cette transaction s?effectue le 13 septembre 1655 devant le notaire Auber. En vue de compenser pour le travail que son gendre a réalisé sur cette terre, il lui donne un jeune b?uf de trois ans ou environ.

      Il doit 176 livres à la communauté des habitants de la Nouvelle-France suite à une obligation. Le commis de la communauté des habitants fait transport de cette somme à la Fabrique de Notre-Darne de Québec, le 17 décembre 1655. Le 6 mars 1656, il reconnait être redevable de cette somme à la Fabrique et promet de la rembourser de la façon suivante: « vingt six livres à Pâques de cette armée et vingt-cinq livres chaque année à la mesme feste. »

      Le 25 avril suivant, il cède deux arpents de sa terre à son gendre Jean Plante, et le 30, en donne autant à son fils Galleran et cela pour 52 sols de rente annuelle.

      Le 17 février 1659, il donne quittance à son gendre Jean Plante et le 15 décembre 1662 cède sept perches et demie de terre à son fils Galleran. Aux deux arpents qu?il a donnés à son gendre Jean Plante, il ajoute huit perches, le 8 juillet 1668, « à prendre depuis le jardin du dit Boucher jusques au pignon de la maison du dit Plante. » Le 27 septembre suivant, il lui accorde un droit de passage à pied ou à cheval « sur les terres restantes de sa concession. » ll donne à son fils Guillaume une dernière concession de deux arpents

  • Sources 
    1. [S19] Beaudry et Jalbert.FTM.

    2. [S67] Fichier Origine.

    3. [S114] PRDH.
      PRDH