Lemarchand, Jeanne

F vers 1575 - après 1647  (~ 73 années)


Information Personnelle    |    Notes    |    Sources    |    Tous

  • Nom Lemarchand, Jeanne  [1
    Naissance vers 1575  Condé-sur-Noireau (St-Sauveur), Calvados, Normandie, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [1
    Sexe
    Première mention en Nouvelle France 11 juin 1636  Migrante arrivée avec ses enfants/ Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [1, 2
    Décès après 1647  Trois-Rivières, Mauricie, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [1
    ID personne I38344  Mes ancetres
    Dernière modif. 10 déc 2013 

    Père Lemarchand, Gervais,   d. avant 19 fév 1587 
    Relation Natural 
    Mère de Saint-Germain, Stevenotte,   d. après 21 nov 1599 
    Relation Natural 
    Contrat de mariage 21 avr 1570  [1
    Mariage 20 mai 1570  Ussy (St-Martin), Calvados, Normandie, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [1
    ID Famille F17644  Feuille familiale  |  Tableau de famille

    Famille du Hérisson, Mathieu Leneuf,   d. 11 juil 1619, Caen, Calvados, Normandie, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu 
    Mariage 05 déc 1599  Caen (Temple protestant), Calvados, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [1
    Bans 05 déc 1599  Caen (Temple protestant), Calvados, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  [1
    Enfants 
    +1. du Hérisson, Michel Leneuf,   n. vers 1601, Caen, Calvados, Normandie, France Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu,   d. 1672, Trois-Rivières, Mauricie, QC Trouvez tous les individus avec un événement dans ce lieu  (âge ~ 71 années)  []
    ID Famille F17642  Feuille familiale  |  Tableau de famille

  • Notes 
    • Le 21 mars 1643, quand son fils en vient aux coups avec Guillaume Isabel, elle intervient avec sa bru et se jette sur Isabel et lui tire les cheveux. Isabel déclare qu'il portera plainte.

      Ça ne l'empêche pas d'intervenir une fois de plus quand son fils Michel, en 1646, intente un procès à Sébastien Dodier après en être venu aux coups avec lui. On apprend que pendant la bagarre elle survient et Dodier l'apostrophe en ces tennes: « Vieille, va au diable, si tu ne te retires pas je te baillerai du fléau au travers du corps ».

      Enfin, quand son fils Michel déclare que les Jésuites sont des receleurs et que Dodier veut leur apporter une pièce de bois qui lui appartient, elle se mêle de la conversation en disant « qu'ils (les Leneut) se faisaient justice à eux-mêmes et que s'il le fallait il leur abattrait les bras et leur passerait l'épée à travers du corps et personne ne les pourrait empêcher ».

  • Sources 
    1. [S67] Fichier Origine.

    2. [S428] Dictionnaire biographique des ancêtres québécois (1608-1700) de Michel Langlois.